EXCLU CONFINEMENT: LIVRAISON PAR NOS SOINS À 2€ DANS UN RAYON DE 20 KM AUTOUR DE LA VILLE DE CROIX (59170), QUELQUE SOIT LE POIDS DU COLIS | CLICK & COLLECT AVEC RETRAIT EN 2H | LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE DES 65€ D'ACHAT !

[PORTRAIT DE COLIBRIS] Laura de La Maison Slow

Je vous invite à découvrir Laura, la créatrice de La Maison Slow. Ateliers cosmétiques itinérants en métropole lilloise.

Laura la maison slow Les Colibris

Que faisais-tu avant de lancer La maison slow?


J’étais chef de projet web éditorial pour un grand groupe média.

Comment t’es venue cette idée ?

Suite à la naissance de mon fils, je me suis intéressée de plus près à la composition des cosmétiques conventionnels et je suis devenue assez méfiante...  j’ai donc décidé de créer moi-même mes propres cosmétiques, ainsi que ceux de ma famille. J’ai alors eu plusieurs retours de personnes me disant qu’elles aimeraient elles aussi une beauté moins toxique et plus naturelle mais ne savent pas comment s’y prendre. C’est alors que j’ai décidé de reprendre une formation en animation d’ateliers cosmétiques naturels et bio afin de me professionnaliser dans ce domaine et de me lancer dans l'entreprenariat. 

Quel est le concept ? Tes produits ?

J'organise avec La Maison Slow des ateliers pour fabriquer ses cosmétiques (hygiène, soin, maquillage…) maison à partir d’ingrédients naturels et de recettes personnalisables, ainsi que des coaching pour passer à la beauté naturelle. La Maison Slow, c'est aussi une sélection de cosmétiques clean & cool que je présente lors de pop up stores en métropole lilloise.

Pourquoi le nom « La maison slow » ?

Au début, La Maison Slow était simplement un blog qui relatait nos expériences “slow et stylées en famille”.  Parce que nous tendons à appliquer l’état d’esprit slow à chaque pièce de notre maison : cosmétiques naturels dans la salle de bains, davantage de fait maison en cuisine, plus de minimalisme dans le dressing. Puis le projet a évolué et j’ai décidé de conserver ce nom car il me paraissait tout à fait cohérent et que je n’avais que de bons retours sur ce choix !

Tes conseils pour celles et ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Rappelez-vous toujours pourquoi vous vous êtes lancé… l’aventure entrepreneuriale n’est pas toujours rose mais se souvenir de ce qui nous anime dans notre projet permet de rester positif et de s’adapter.

Ton premier geste zéro déchet ?

Les cosmétiques solides évidemment et notamment le déodorant sous forme de baume !

Le déclic pour te lancer dans le zéro déchet ?

Je n’en pouvais plus de voir tout ce que je jetais à la poubelle juste en rentrant des courses… c’est affolant tout ces emballages et suremballages…

Être à 100% zéro déchet dans son quotidien : rêve ou réalité ?

Rêve… Même si l’offre ne fait qu’augmenter, tout n’est pas forcément accessible en version zéro déchet facilement. Je préfère parler de réduction des déchets… ça met moins la pression je trouve. 

« Passer en mode zéro déchet, ça demande trop d’organisation ! », tu en penses quoi ?

Cela demande de l’organisation certes… trop, je ne pense pas, ce sont des habitudes à changer et après tout roule. Il faut y aller étape par étape pour rester motivé et surtout ne pas culpabiliser s’il y a quelques habitudes qu’on n’arrive pas à changer.

Ton « slowgan » pour motiver d’autres personnes à se lancer dans le zéro déchet ?

J’aime bien “Slow is the new fast”... comme si le “slow” devenait la nouvelle norme, qu’on ne devait plus se sentir obligé de courir partout tout le temps. Avec ce “slowgan”, c’est ok de prendre le temps de prendre soin de soi, des autres et de la planète.

www.lamaisonslow.com

Laisser un commentaire